:::: MENU ::::

Passionné par les « gens » et curieux de ce qui m’entoure, je vous propose de découvrir en galeries de portraits, la région et ses habitants.

Posts Categorized / J’ai testé pour vous

  • août 02 / 2014
  • 0
J'ai testé pour vous

Les chemins de l’Ecole – Digue Gaston Berthe à Calais, jusqu’au 14 septembre.

vue1

Voilà une exposition qui fait réfléchir. A Calais, juste derrière les cabines de plage, sur la digue Gaston Berthe, une série de photographies « grand format » expose le quotidien d’enfants aux quatre coins de la planète, vivant dans des zones reculées ou à risque, et montre plus particulièrement leur incroyable force de caractère pour se rendre à l’école. L’exposition, menée par l’agence SIPA Press et soutenue par l’Unesco et Transdev, a déjà fait un long voyage avant de rejoindre la côte d’Opale. New-York, Paris puis de nombreuses villes françaises l’ont accueillie dans l’espoir de montrer que l’accès à l’éducation reste malheureusement une bataille quotidienne pour des millions d’enfants à travers le monde.

Dix-huit photographes sont ainsi partis sur les cinq continents pour suivre le quotidien de ces enfants. On reste pantois devant l’abnégation et l’ingéniosité de Thi Ha, un professeur thailandais qui va chercher les enfants dans un bus fabriqué avec les moyens du bord, un rickshaw. On s’effraie devant les risques pris par deux petites mexicaines qui doivent traverser la forêt de la région de Barranca del Cobre et éviter les barbelés pour s’asseoir derrière leur bureau d’écolières. Quatre heures de trajet par jour dans des chemins poussiéreux… Le temps passé sur les routes laisse bien souvent perplexe. A Fukushima par exemple, les enfants du quartier Est mettent 1h30 alors qu’ils mettaient 25 minutes avant la catastrophe. Que dire de la petite Amal en Libye qui traverse des zones de conflit et dont les parents prient sans doute chaque jour pour que leur fille ne saute pas sur une mine non explosée…

zoom

A Casablanca, deux jumelles de 11 ans peuvent se rendre, quant à elles, à l’école grâce à leur travail… Le soir, elles effectuent des travaux de couture pour payer une partie de leur scolarité. Les exemples se multiplient et on ne peut s’empêcher de regarder nos chères têtes blondes. Quelle chance nous avons…

vue3

 

  • juin 17 / 2014
  • 0
J'ai testé pour vous

Le Compil Quizz Ch’ti

Oui je sais, vous allez me dire, voilà un produit de plus qui surfe sur le phénomène « ch’ti » et qui va nous inonder des clichés habituels… J’avoue que j’ai hésité à m’y plonger mais finalement, je me suis pris au jeu et j’ai même appris pas mal de choses sur la région.

compil_quizz_chti

Le concept est simple. Vous vous souvenez des Incollables ? Votre maman vous posait une question à l’aide de fiches cartonnées reliées entre elles, vous y répondiez correctement (à force d’avoir joué) et la « mamma » applaudissait des deux mains fière comme un coq. Le principe est le même. Sur une fiche cartonnée, vous avez 6 questions de difficulté croissante. La première question censée être la plus facile délivre 1 point, la sixième 6 points. A vous de choisir le niveau de difficulté avant chaque question. L’objectif : marquer 30 points le plus rapidement possible.

Si je vous dis : dans quelle ville du Pas-de-Calais Victor Hugo situe-t-il une partie de l’intrigue des Misérables ? Montreuil-sur-Mer vous rapportera 6 points ! Quel est l’autre nom de la cité de Buridan ? Ah, ah, ah. Béthune pardi ! Quel club de football est sacré champion de France l’année de la coupe du monde 1998 ? Comment se nomme la spécialité gastronomique de Valenciennes ? Qui a créé l’Enduro des Sables ? Quel animateur télé de M6 est né à Lens ?

 

Culture, histoire, sports, loisirs, traditions, télévision… tous les domaines sont abordés et c’est vraiment ce qui rend le jeu intéressant. Au final, je dois dire que c’est assez amusant. C’est rapide, simple et instructif.

 

Bon, j’ai trouvé quelques petits « couacs », la Ratte du Touquet par exemple n’est pas « exclusivement » cultivée dans le Nord-Pas de Calais, on trouve aussi des producteurs en Picardie ; et si on cultive des carottes dans la région ! La Carotte de Tilques est d’ailleurs l’une de nos grandes spécialités, mais bon, globalement les 360 questions permettent de découvrir le Nord-Pas de calais sous de multiples facettes. La pochette est pratique, facilement transportable et le petit bonus CD incluant des chansons connues des Ch’tis (Quand la mer monte, les corons) saura trouver son public.

Le prix dans tout ça : 12 euros. C’est honnête. Pour l’acheter, on le trouve un peu partout (fnac, amazon, etc). Le concept a été décliné sur de multiples thématiques (Les séries TV, la cuisine, la musique, les années cloclo, la Corse, la Bretagne, la téléréalité, etc…)